10/07/2013

Réunion du bureau de l’ALGVMM

DSC_0295 (Copier).JPG

Les membres du bureau lors de la réunion

Mercredi 3 juillet 2013 le bureau de l’ALGVMM s’est réunit pour faire le point après la publication du rapport de la commission mobilité 21.

De l’avis unanime du bureau la décision de classer en priorité 2, c’est à dire à l’horizon 2030 la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan pose un véritable problème de continuité du réseau ferroviaire à Grande Vitesse (pour 155kms) entre le Sud et le Nord de l’Europe, et obère fortement un moyen de développement d’une région fortement marquée par le chômage.

Elle pointe l’absence récurrente dans notre pays d’ambition pour le développement du fret ferroviaire en ne prévoyant pas la mise en fonction de lignes dédiées au fret à grande vitesse malgré les besoins vitaux, principalement dans notre Région qui sont visibles avec la ‘’noria’’ de Poids Lourds qui empruntent l’A9 et maintenant les RD 6009 ET 900. Mais aussi l’aberration de l’augmentation du fret sur la ligne actuelle qui scinde des villages en deux comme  SALSES ou qui va bloquer toute circulation avec des passages à niveau qui seront de plus en plus souvent fermés.

Cette absence d’ambition pour le fret ferroviaire va rapidement venir en contradiction avec l’ambition affichée de rapprocher le trafic voyageurs des populations locales, en effet comment faire coexister sur une même voie (la voie existante actuelle) dans des conditions normales et avec des horaires respectés des TER et du fret qui selon les prévisions devrait s’accroitre considérablement et former des convois de plus en plus longs (de 750m à 900,1000mètres) susceptibles au moindre incident de bloquer tout trafic.

Le Bureau de l’ALGVMM s’est également interrogé sur le poids et la volonté de RFF auprès de la Commission MOBILITE 21 puisque dans les 85 pages du dossier il y a en tout et pour tout 11 lignes sur la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan.

Le Bureau de l’ALGVMM unanime a décidé

 d’une information aux populations de LA PALME, CAVES, FITOU, SALSES quand sera connu l’arbitrage du Premier Ministre

d’un courrier au Premier Ministre lui demandant pour les raisons évoquées plus haut de reclasser la Ligne Montpellier Perpignan dans les priorités1, de remettre en route le travail sur la MIXITE de la LIGNE et de son passage sur l’OPTION MEDIANE qui reprend le tracé préconisé dans le rapport QUERRIEN.

de demander au Premier Ministre dans le cas où  notre demande de reclassement en priorité 1 ne serait pas  entérinée de faire stopper les Etudes qui ont déjà coûté beaucoup d’argent à la Région et qui ont conduit RFF à n’envisager en voie mixte que l’Option Littorale inacceptable pour nos villages et leurs habitants, la continuation de ses études outre le fait qu’elles coûteraient encore énormément d’argent aux contribuables ne feraient qu’entériner à l’horizon 2030 la position de RFF contre l’OPTION MEDIANE MIXTE, de faire annuler les décisions des Préfectures de l’Aude et des Pyrénées Orientales ‘’gelant’’ les terrains situés dans les couloirs Littoral et Médiane.

Les commentaires sont fermés.