02/09/2014

SOS chien perdu

photo.jpg

Un jeune chien (femelle) de 5 mois de la race « Berger blanc », a été perdu sur Fitou le mercredi 27 Août.

Pour tous renseignements, merci de contacter l’association ‘’ SOS Animaux Fitou ‘’.      

 Tel : 04 68 45 78 18  -  06 70 78 57 06 

 

25/09/2012

Les 10 ans du Parc Éolien

DSC_0316 (Copier).JPG

Pendant la réception

Le vent fait partie de notre vie. Ici, dans notre belle région, il souffle toujours, dans un sens ou dans l’autre, plus ou moins fort, mais il souffle. Et c’est un grand atout pour notre commune. Déjà au IXXème siècle, les fitounais avaient compris l’intérêt de se servir des richesses renouvelables de «mère-nature» et quatre moulins à vent servaient à moudre le grain. Aujourd’hui c’est d’électricité qu’il s’agit, et les éoliennes, nos moulins des temps modernes, ont un bel avenir devant elles. Le maire Patrick Tarrius, a été l’un des pionniers du genre. Comme souvent, c’est une rencontre qui a été à l’origine du projet, rencontre entre Patrick Tarrius le maire de Fitou et des amoureux des énergies renouvelables Hélène et Michel Bernada. Ensembles, ils créent la société anonyme « Les Moulins à Vent de Fitou».

DSC_0314 (Copier).JPG

Patrick Tarrius pendant son intervention

Bataillant alors contre toutes les embûches administratives, afin que son village bénéficie des avantages financiers manifestes, le maire obtient du secrétariat d’état à l’industrie, le 15 Février 2002, au bout de sept ans d’acharnement, les autorisations nécessaires à l’implantation d’éoliennes sur son territoire. Trois mois plus tard, sept aérogénérateurs s’élevaient dans la garrigue des hauts de Fitou. » 

L’entretien du parc éolien est assuré par la société ‘‘Erelia"basée à Rivesaltes. Une équipe de 4 agents s’occupe des parcs de Fitou et d’Opoul . Le parc du moulin à vent de Fitou est le plus vieux des parcs éoliens du groupe. Sur les dix premiers jours de septembre, ce parc a tourné à 50% de sa capacité, soit 5 jours de fonctionnement en continu, ce qui est un très bon rendement, le meilleur des parcs de Fitou et Opoul qui ont une puissance totale de 20,9MW. Ils produisent 60 millions de KWH par an,  alimentent en électricité 34000 personnes et permettent une économie de 48000 tonnes de CO2 par an. 

La contrepartie financière des parcs éoliens est tout à fait conséquente: 15000 € environ versés directement  à la commune, plus une partie des 55000 euros versés à la communauté de communes qui sont redonnés à la commune sous forme d’allocations compensatrices

!cid_8C34F32E-868C-4F92-B58C-444546F19508@home.jpg

Lors de la remise de l'olivier

Pour fêter dignement cet anniversaire des 10 ans du premier parc éolien, un olivier a été offert par Erélia. Reste à déterminer l’endroit où ce bel arbre, très symbolique aussi de notre région, sera prochainement replanté.

CJMA5530mo_redimensionner.jpg

La construction  du cerf volant

Comme toujours à Fitou, les enfants n’ont pas été oubliés et des animations leur ont été proposées par les ‘‘Ateliers du Vent’’. C’est Karine Bedlewski qui a dirigé les constructions d’éoliennes et de cerfs-volants. Puis, un car a emmené toute la troupe sur le terrain. Laura Civiero d’Erelia a alors révélé aux petites oreilles attentives, tous les secrets de ces drôles de moulins à vent...

DSC_0338 (Copier).JPG

Lors de la visite du Parc par les enfants

On a pu remarquer la présence de Bernard Laurent Directeur Général d’Erelia, d’Henri Ducré Directeur Général adjoint de GDF Suez en charge d’énergie France, de Christian Théron maire de Roquefort et conseiller général, de Jean François Carrére maire d’Opoul, de Gilles Frances représentant Lucien Tarantola le président du SIVOM, de Messieurs Picarel et  Deslot tous deux Adjoints de Leucate, de Madame Lamilhau adjointe de La Palme, de Messieurs Barnada et Lecourcier les créateurs du projet « Les moulins de Fitou». 

DSC_0340.JPG

Le vent s'étant invité,les explications ont eu lieu dans le bus

DSC_0324 (Copier).JPG


24/03/2012

Un homme trouve la mort dans l'incendie de sa maison à Fitou

Le 24/03/2012 à 06h00 par Véronique Durand 

DSCF8793 (Copier).JPG

Éric Fourty était seul chez lui lorsque le sinistre s'est déclaré. Le canapé "clic-clac" s'est calciné dégageant d'épaisses fumées dans la pièce

C'est un terrible drame qui s'est produit dans la nuit de jeudi à vendredi à Fitou. Éric Fourty n'a pas survécu à l'incendie qui a ravagé sa maison, située dans la rue principale de Fitou. Cet homme de 37 ans, originaire de la commune, mécanicien garagiste, était rentré fatigué de sa journée de travail. Il s'est vraisemblablement endormi sur le canapé. Le cendrier posé sur la table basse indique qu'il fumait. Une cigarette mal éteinte pourrait être à l'origine du sinistre. Il semblerait donc que la mousse du canapé de type 'clic-clac' se soit consumée, dégageant d'épaisses fumées. L'incendie a ravagé le séjour et la cuisine, et Éric Fourty, réveillé, s'est dirigé vers la fumée pour sortir.

Le malheureux a brisé les carreaux, mais il n'a pu sortir, asphyxié.

DSCF8791 (Copier).JPG

La fenêtre qui a été brisée

Asphyxié par la fumée

Le centre de secours a été appelé peu après minuit par les voisins, alertés par une puissante fumée noire qui se dégageait de l'arrière de la maison, s'échappant de la vitre brisée.

Le centre de secours a immédiatement mis en branle de très importants moyens, en raison du fort soupçon d'une présence humaine dans la maison. Les casernes de Leucate, La Palme, Port-La Nouvelle et Narbonne ont été mises à contribution, ainsi que le Smur de Narbonne. Lorsque les pompiers sont intervenus, la chaleur était très intense, aucune flamme ne se dégageait de la maison envahie par les fumées.

Malgré la rapidité d'intervention, les pompiers n'ont pu que dégager le corps sans vie d'Éric Fourty, grièvement brûlé. Ce père de famille d'une jeune fille de 19 ans était seul, chez lui, cette nuit-là. Divorcé, il vivait avec une jeune femme qui avait, de son côté, une enfant.

DSCF8795 (Copier).JPG

Ce drame renvoie à l'incendie d'Argeliers cet hiver, qui a enlevé une maman à son petit garçon, l'enfant ayant échappé de peu au désastre.

Une autre personne, un ami, était également décédée dans ce sinistre, dont l'origine était aussi accidentelle.

Des exemples déchirants qui rappellent les consignes élémentaires de prudence : l'entretien rigoureux des appareils de chauffage, et l'installation au domicile d'un détecteur de fumée.

De nombreuses vies humaines seraient ainsi épargnées chaque année.

29/02/2012

Narbonne Des feux le long de la voie ferrée

 
Le 29/02/2012 à 06h00 par Caroline Lemaître
 feux sncf
                                  Sur Fitou, les flammes ont léché les bords de la voie ferrée.  © J.-N. Delcroix

Hier, en fin de matinée, plusieurs feux se sont déclenchés le long de la voie ferrée du côté de Sigean, Port-La Nouvelle, la Palme, Fitou et Salses, en différents points. Les pompiers des secteurs concernés sont rapidement intervenus pour maîtriser les flammes qui ont rapidement été circonscrites.

La gendarmerie a dû cependant mettre en place la régulation de la circulation routière entre La Palme et La Nouvelle. A l'origine du sinistre, probablement un train responsable des étincelles sur son passage déclenchant les différents foyers.

    feux sncf

19:57 Publié dans faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feux sncf |  Facebook | | |  Imprimer | |

01/01/2012

Destruction d’un nid de frelons asiatiques

 

DSCF8046 (Copier).JPG

Le nid de frelons

Le frelon asiatique (Vespa velutina), comme tous les frelons, est un tueur d'abeilles. Entré en France en tant que passager clandestin dans des poteries venues de Chine, il a d'abord été aperçu dans le Lot en Garonne en 2004. On le retrouve désormais dans les départements situés à l'ouest d'une ligne Marseille-Saint-Malo, soit plus de la moitié des départements de l'hexagone. Comme beaucoup d'insectes ou animaux introduits accidentellement par l'homme, le gros problème est que ces animaux s'adaptent parfaitement dans leur nouveau milieu et se multiplient d'autant plus rapidement qu'ils n'ont généralement pas de prédateurs. Cette prolifération se fait aussi au détriment des espèces locales, et c'est ce qui se passe avec les frelons asiatiques. Si cette espèce, en effet, n'est pas plus menaçante et dangereuse pour l'homme que le frelon européen, c'est une catastrophe pour nos abeilles. Les abeilles asiatiques connaissent ce prédateur depuis des millénaires et ont développé toute une technique de destruction face à ce tueur redoutable. Mais nos abeilles ne savent se défendre que face aux frelons européens qui n'ont pas développé la même technique de chasse que leurs cousins asiatiques. Il suffit parfois de quelques heures pour que la ruche soit entièrement détruite! Les frelons se postent en vol stationnaire devant la ruche pendant qu'un éclaireur y pénètre afin d'affoler les abeilles et des les faire sortir. Les malheureuses ont alors la tête coupée et les attaquants se nourrissent de leur thorax. Ils pénètrent ensuite dans la ruche pour décimer le reste de la colonie. 

DSCF8080 (Copier).JPG

 Le spécialiste se prépare pour détacher le nid

La destruction du nid qui s'était installé sur notre commune a été effectuée par  la Société « ACROCIME SUD »  de Leucate. C’est à la tombée de la nuit que l’intervention peut se faire, quand tous les frelons ont regagné leurs pénates. Il s'agit d'abord d'obstruer l’entrée du nid puis de l'asperger avec un insecticide puissant. Il faut ensuite attendre quelques minutes, le temps que cet insecticide neutralise la colonie. Le dard de ces petites bestioles mesure 6 millimètres et aurait vite fait de transpercer les combinaisons des intervenants. Vient ensuite la dépose qui se fait en coupant les branches sur lesquelles le nid est fixé.

DSCF8098 (Copier).JPG

Le frelon mesure parfois plus de 25m/m

 Les sapeurs-pompiers de Leucate étaient venus en renfort, ainsi que Jérôme Martin des services techniques de Fitou.

DSCF8101 (Copier).JPG

Le spécialiste amène le nid

L'inquiétude des apiculteurs n'a d'égale que leur colère face à ce nouveau fléau qui vient frapper leurs abeilles. Il est vraiment temps de s'inquiéter très sérieusement de l'avenir de ces petites butineuses qui maintiennent envers et contre tout le fragile équilibre de la reproduction de la végétation. Devrons-nous un jour faire comme dans certaines parties de l'Asie, où l'homme ayant laissé ses petites ouvrières disparaître, se voit contraint de déposer le pollen sur les plantes à l'aide d'un pinceau! « Plus d'abeilles, plus de vie » nous disent les scientifiques… Comme il parait impossible d'éliminer une espèce qui s'est installée dans un pays, il faut espérer que les pouvoirs publics trouveront rapidement une solution pour limiter la prolifération de cette espèce qui devient nuisible hors de son milieu d'origine. Peut-être faut-il aussi compter sur l'extraordinaire capacité qu'ont les animaux de s'adapter et d'apprendre, pour que la vie soit la plus forte. Des rats, auxquels l'homme apprend des comportements spécifiques, sont capables des les transmettre à leurs congénères. Les  abeilles asiatiques qui savent, elles, se défendre contre ce prédateur connu, peuvent- elles transmettre leur savoir à leurs cousines européennes? C'est peut-être de ce coté là qu'il faut creuser pour trouver une solution…

DSCF8104 (Copier).JPG

On voit l'importance du nid

08/10/2011

L'Indépendant votre journal local est menacé

GREVE INDEPENDANT2.jpg

GREVE INDEPENDANT3.jpg

12/07/2011

Un convoi peu ordinaire…

DSCF6002.JPG

Les convoyeurs avec le patron du Saint Roch

C’est un convoi tout à fait particulier qui a effectué une petite halte  sur le parking du « relais routier  du Saint Roch  »sur la route départementale  6009, au lieu dit des « cabanes de Fitou ».
On pouvait voir 10 énormes camions  et en s'approchant un peu, une troublante vague sonore de « rou-rou-rou… » se faisait entendre. Le 'rou-rou-rou' de 26000 pigeons!
Des pigeons de toutes les couleurs et surtout de tous les pays. Belgique, France, Allemagne, Hollande, Pologne, Danemark et Grande-Bretagne. Avec Gilbert Bécaud et son petit oiseau de toutes les couleurs nous aurions pu chanter « Petits pigeons de tous les pays où allez vous dites? ». Et celui qui comprend le langage pigeon aurait pu au milieu de tous ces «  rou-rou-rou », entendre : Barcelone.
C'est dans cette ville en effet, que depuis plus d'un siècle maintenant, des passionnés de pigeons qu'on appelle les « colombophiles », se réunissent, chacun amenant ses petits protégés afin de les lâcher tous ensembles  dans le grand ciel espagnol. On a retrouvé des photos datant de 1920 … pour cette épreuve internationale qui est organisée par la Belgique.
 Vingt convoyeurs étaient présents sur le parking du Saint-Roch, pour s'occuper de tous ces oiseaux bien particuliers que sont les pigeons voyageurs. On ne se rend pas bien compte des soins que demande un tel voyage. C'est vrai aussi que normalement les oiseaux migrateurs ou voyageurs se débrouillent très bien seuls dans la nature, que ce soit pour retrouver leur chemin ou pour se nourrir. Mais les voyages en camion ne sont pas vraiment prévus dans leurs gênes et comme tous les animaux domestiqués, l'homme a une très grande responsabilité..  Il y a maintenant huit ans que tous les étés, Fitou voit s'arrêter ce « convoi roucoulant ». Les hommes se restaurent avec la bonne cuisine traditionnelle qu'offre le restaurant du Saint-Roch puis avant de prendre un repos bien mérité, ils s'occupent des pigeons qui ont droit eux aussi à un bon repas arrosé « d'eau de Fitou », depuis qu'un voisin attentif au bien-être des animaux puise l'eau de son puits pour les abreuver d'eau fraîche.
Personne ne sait vraiment comment tout cela se passe, mais le fait est que tous ces pigeons retourneront chez eux, sans carte ni boussole. Depuis la nuit des temps, ils doivent certainement avoir un GPS incorporé!

DSCF5998.JPG

Un jeune fitounais aide au remplissage des mangeoires

23:49 Publié dans faits divers | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pigeons, fitou, belgigue |  Facebook | | |  Imprimer | |